Université de Franche-Comté : Le premier Serious Game dédié à la découverte de l'anatomie pathologique

Cet outil sera proposé dès la rentrée prochaine aux étudiants. Élaboré en français et en anglais, il sera par la suite mis à disposition pour d’autres universités. Le coût de cet équipement s’élève à environ 250.000 euros.

Université de Franche-Comté : Le premier Serious Game dédié à la découverte de l'anatomie pathologique
Image d'illustration

L’Université de Franche-Comté, en partenariat avec le CHU de Besançon, a créé le premier serious game dédié à la découverte de l’anatomie pathologie pour les étudiants en médecine. Soutenu par la Région Bourgogne-Franche-Comté et financé en grande partie par le Fonds européen de développement régional (FEDER), ce nouvel outil pédagogique permettra aux étudiants de 2è et 3è année de médecine de découvrir ce domaine et de s’entraîner en évaluant leurs connaissances.

Cet outil sera proposé dès la rentrée prochaine aux étudiants. Élaboré en français et en anglais, il sera par la suite mis à disposition pour d’autres universités. Le coût de cet équipement s’élève à environ 250.000 euros.

Précisons que l’anatomie pathologie est une spécialité médicale qui étudie les lésions provoquées par les maladies sur les organes , tissus ou cellules, en utilisant des techniques spécifiques. Cette discipline est très mal connue du grand public et difficilement assimilée par les étudiants en médecine. Pourtant, elle est indispensable au diagnostic de pathologie auto-immune, vasculaire ou infectieuse et joue un rôle capital en cancérologie.

Created : lundi 1 juillet 2019 09:55 Categories : Actualités | Actualités locales | Education | Santé Favoris : Ajouter aux favoris Tags : Besançon | faculté de médecine | médecine | santé | Université de Franche Comté
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Dans la même thématique

L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.